Ça fait rire quand c’est pas drôle ? | My Client is Rich
Ce site est optimisé pour une navigation en portrait.
0%
28/04
2022

Ça fait rire quand c’est pas drôle ?

Branding. Playground.

Enfin ! Le retour des Créalunch®. Ça fait longtemps qu’on n’avait pas échangé quelques hot dogs together. Et pour cause, nous avons tous été brutalement stoppés par une pandémie mondiale. Pourtant, malgré une situation grave, des marques ont osé… rire !

Elles ont pris le risque de blaguer et de jouer sur l’actu alors que la tension était palpable et l’attention tournée vers une situation plutôt désolante. Notre agence s’est penchée sur le périlleux sujet de l’humour en temps de crise. Est-ce un fabuleux coup de maître ou une tentative irresponsable de démarcation opportuniste ? C’est ce que nous allons voir au travers de deux procédés humoristiques bien connus : l’autodérision et le comique de situation.

L’autodérision dans la publicité

C’est pas bien de se moquer, mais quand on se moque de soi, ça va, et c’est même plutôt conseillé ! Faire preuve d’autodérision c’est la capacité de rire de soi et de faire rire les autres sur soi. Et qu’en soi ce soit aussi drôle pour soi. Soit, il faut bien que ça fasse rire au même titre le public que son auteur, sinon ceci est une dévalorisation et dans ce sens, c’est moins conseillé.

Pour une marque, faire preuve d’autodérision est utile, notamment pour gagner les faveurs de son public. Le bénéfice de ce procédé repose sur l’humanisation de la marque. Des défauts existent et nous mettons l’accent dessus ; qu’y a-t-il de plus humain que d’avoir des défauts ? Bien réalisée, cette méthode a pour avantage de faire transparaître une image authentique, humble et lucide vis-à-vis de celle qui en fait usage. L’autodérision donne alors la forte impression que son émetteur est honnête et en conséquence plus convaincant et fiable. Puis, la grande force de l’autodérision réside dans la faculté à prendre du recul sur soi en assumant fièrement sa différence, sa non-conformité à la société, et tant mieux si ça plaît.

Aussi, rire de soi c’est se montrer inoffensif et bien attentionné en évitant de contrarier quiconque. S’agissant au contraire, d’une forme de serviabilité humoristique employée pour rehausser le goût de la vie. C’est d’ailleurs plutôt malin pour la pub qui peut parfois être perçue comme intrusive et agressive, ne contrarie pas une population déjà contrariée par la pandémie.

L’autodérision est un moyen d’attirer la sympathie et l’approbation grâce à l’exposition inoffensive et amusante de soi.

Exemple abordé lors du Créalunch :

Le comique de situation dans les spots

Chaque crise s’assimile à une situation tragique définie par son caractère douloureux et dramatique. Dans ce cas, nous nous retrouvons fatalement pris au piège dans une position d’impuissance et d’asservissement. En revanche, le registre comique nous permet de nous extirper du réel et d’allumer une lueur d’espoir dans le cœur de nos cibles.

Les marques comprenant cela tirent leur épingle du jeu en sortant d’une situation réellement défavorable. Il faut toutefois prendre assez de hauteur sur les conditions actuelles ; pour certains la légèreté fera du bien tandis que pour d’autres, profondément touchés par la conjoncture, la légèreté pourrait être interprétée comme un insupportable manque de respect.

La meilleure chose à faire étant sans aucun doute de se moquer frontalement de l’oppresseur (La COVID et ses dérives en l’occurrence). Prenant donc le parti des révoltés qui n’en peuvent plus de vivre dans la peur et de telles circonstances.

Afin d’établir un parfait comique de situation, référez-vous à ces trois tournures :

  • La surprise.
  • L’ironie.
  • L’insolite.
Votre scène doit exagérer le déséquilibre pour mettre en exergue l’essentiel de votre message.

Exemple abordé lors du Créalunch :

L’avis du public

Nous avons visionné plusieurs pubs issues de la période de COVID-19, lors du dernier Créalunch ; l’avis général de nos participants ressort que les spots les plus appréciés sont ceux signifiant de légèreté et de simplicité, à l’inverse les traitements mélancoliques ou incohérents n’ont pas fait grand débat. Il semble que la gravité d’une situation demande cette légèreté pour être contrebalancée.

La palme d’or revient à la projection de films ayant misé sur l’authenticité et la bonne compréhension de ce qu’implique chaque situation. Finalement, on se souviendra de ces marques qui ont osé, plus que de ces dizaines de mails pendant-le-confinement-on-est-là-pour-vous qui ont systématiquement terminé dans la corbeille. Alors osons !

Découvrir également
Branding.
Les grandes marques ont un combat. Trouvez le vôtre.
Webmarketing.
Se pencher sur les études : quantitative et qualitative
Webmarketing.
PESTEL : l'outil indispensable de votre étude de marché
Agence.
My Cient is Rich gagne le prix de "l’organisation où il fait bon s’épanouir"
Agence.
L'ennéagramme c’est la vie
Branding. Webmarketing.
Tout comprendre sur la segmentation et la chasse aux papillons - Partie 3

intéresséS ?
contactez-nous !

18
experts passionnés
Développement, graphisme, branding, webmarketing, photo… tous les métiers de la communication représentés !
+ 200
sites web produits
Chaque projet est une nouvelle aventure et une nouvelle opportunité de développer notre expertise.
10 ANS
d'expérience
Plus de 10 années d’expériences accumulées qui nous permettent de proposer ce qui se fait de mieux.
2,5 M€
de budget publicitaire
Chaque année l’équipe webmarketing gère un budget de plus 2,5 millions d’Euros/an. Cerise sur le gâteau, leur expertise est reconnue par Google.
Evaluations Google
4.7
Basé sur 25 avis
×
js_loader
Inscription réussie.
L'inscription a échoué : Le contact est déjà dans la liste.